Blog myPOS Conseils

Une Start-up, qu’est-ce qu’est ce que c’est ?

Start-up Nation, Licornes, French tech, levée de fond, les start-ups sont partout dans les médias et le monde qui nous entoure. Mais une start up c’est quoi exactement ?

Une start-up c’est littéralement une entreprise qui démarre. Start-up à prononcer jeune pousse d’après l’Académie Française, c’est une entreprise de création récente, innovante et à croissance rapide. 

Les fondateurs de start-ups créent un bien ou un service qui n’existe pas et qui va répondre à un besoin. Ces entrepreneurs veulent offrir une nouvelle norme dans leur secteur ou mettre en place leur propre vision d’un produit déjà existant. La nouveauté ne caractérise pas seulement les biens ou les services proposés par une start-up.

Ces dernières font preuve de beaucoup de créativité dans leur stratégie de management des équipes et des projets. Être startupeur c’est avant tout un état d’esprit. 

Qu’est-ce qu’une start-up ?

Une start-up est une jeune entreprise fondée par un ou plusieurs entrepreneurs dans le but de développer un produit ou un service unique et, par conséquent, de le mettre sur le marché. Une start-up ne doit pas être confondue avec une petite entreprise. Par essence, une start-up typique dispose généralement de ressources limitées, le financement initial étant assuré par les fondateurs ou leurs proches.

L’une des premières tâches d’une start-up est de réunir une somme d’argent significative pour poursuivre le développement du produit. Pour ce faire, les entrepreneurs doivent présenter des arguments solides, et/ou un prototype, à l’appui de leur affirmation selon laquelle leur idée est réellement innovante ou représente une amélioration majeure d’un produit/service existant.

Bien que la grande majorité des start-ups échouent, certains des entrepreneurs les plus prospères de l’histoire ont créé des start-ups telles que Microsoft et Apple.

Comment fonctionne une start-up ?

Au niveau le plus général, une start-up fonctionne comme une entreprise ordinaire, c’est-à-dire qu’un groupe d’employés travaille ensemble pour créer un produit que les clients peuvent acheter ou un service qu’ils peuvent utiliser. Ce qui distingue une start-up des autres entreprises, c’est le processus de travail.

Les entreprises ordinaires reproduisent ce qui a été fait auparavant. Cela signifie qu’elles travaillent sur un modèle existant de fonctionnement d’une entreprise. La start-up, en revanche, vise à créer un modèle entièrement nouveau. En retour, cela permet d’atteindre une échelle que les entreprises ordinaires ne peuvent pas atteindre.

Un autre facteur clé qui distingue les start-ups des autres est la vitesse de croissance. Les start-ups s’efforcent de développer leurs idées très rapidement, souvent par le biais d’un processus appelé itération, grâce auquel elles améliorent continuellement leurs produits par le biais du feedback et de l’utilisation des données.

Souvent, les start-ups démarrent avec un concept de produit de base qu’elles testent et adaptent jusqu’à ce qu’il soit prêt à être lancé. À mesure qu’elles affinent leurs produits, les entreprises de ce type cherchent généralement à élargir rapidement leur clientèle. Cela leur permet d’acquérir une plus grande part de marché, ce qui les aide à lever des fonds supplémentaires qui sont utilisés pour développer le produit ou le service.

Toute cette croissance rapide par l’innovation sert un objectif ultime, à savoir l’entrée en bourse. Lorsqu’une entreprise s’ouvre à l’investissement public, elle crée une occasion de rémunérer les premiers investisseurs.

Comment les start-ups sont-elles financées ?

Les start-ups lèvent généralement des fonds en procédant à plusieurs tours de table :

  1. Tour préliminaire – Également connu sous le nom de “bootstrapping”, ce tour est l’étape où les fondateurs et leurs proches investissent dans l’entreprise.
  2. Investisseurs initiaux – Vient ensuite le financement initial provenant de ce que l’on appelle les “investisseurs providentiels”, qui sont des personnes de grande valeur qui investissent dans des entreprises aux premiers stades de leur développement.
  3. A, B, C et D – Les tours qui suivent sont ceux qui visent généralement à acquérir des capitaux par le biais d’une série de financements, qui sont principalement menés par des sociétés de capital-risque qui investissent des dizaines à des centaines de millions dans les start-ups.
  4. Entrée sur le marché – Les start-ups peuvent décider d’entrer en bourse et de s’ouvrir aux fonds extérieurs par le biais d’une introduction en bourse, d’une acquisition par un véhicule à usage spécial ou d’une cotation directe sur une bourse.

Tout le monde peut investir dans une entreprise publique, et les fondateurs de la start-up et les premiers sponsors, ou actionnaires, peuvent vendre leurs actions pour réaliser un retour sur investissement potentiellement élevé.

Il convient de noter que les premières étapes du financement des entreprises en phase de démarrage sont limitées aux personnes appelées “investisseurs accrédités”, car leurs revenus élevés et la valeur nette de leurs actifs les protègent des pertes potentielles.

Bien que tout le monde souhaite obtenir un retour bien mérité sur son investissement dans une start-up, selon les statistiques, environ 90 % des start-ups échouent. Cela signifie que les investisseurs à un stade précoce peuvent se retrouver avec un retour sur investissement de 0%.

Quelle différence entre une petite entreprise et une start-up ?

Les start-ups diffèrent des entreprises traditionnelles principalement parce qu’elles sont conçues pour une croissance extrêmement rapide. Cela signifie qu’elles ont un produit ou un service qu’elles peuvent vendre à une large base de clients, ce qui n’est pas le cas de la plupart des entreprises.

Dans le monde des affaires, le mot “start-up” ne désigne pas seulement une entreprise qui vient de démarrer. Le terme est également associé à une entreprise généralement orientée vers la technologie ou la fintech et qui présente un fort potentiel de développement. Les entreprises de ce type rencontrent des difficultés, notamment en termes de financement. En effet, les investisseurs recherchent le retour sur investissement le plus élevé possible, tout en tenant compte des niveaux de risque associés qui, dans ce cas, sont assez élevés.

Une start-up est une organisation temporaire conçue pour rechercher un modèle d’entreprise unique. Cette entreprise peut changer plusieurs fois de modèle d’entreprise pour trouver le bon, car l’objectif de l’organisation se déplace vers la mise en œuvre de ce modèle. À ce stade, l’organisation n’est plus une start-up mais devient une entreprise.

Conclusion

Si vous voulez lancer votre propre start-up, vous n’avez probablement pas les fonds nécessaires pour le moment, mais cela ne doit pas arrêter le développement de votre idée !

Il existe de nombreux outils de démarrage que vous pouvez utiliser, mais certains d’entre eux peuvent être assez coûteux. Heureusement, il existe de nombreuses façons de développer votre entreprise sans frais supplémentaires, ou du moins en les limitant au maximum.

Par exemple, l’acceptation des paiements en ligne est un processus qui ne doit pas être négligé. Les solutions de paiement de myPOS peuvent vous aider dans ce domaine et dans de nombreux autres processus liés à votre start-up.

Partager cette publication:

Publications associées

Contactez-nous
Cookie

Sélectionnez vos préférences en matière de cookies

2-3