Blog myPOS Conseils

Ouvrir un food truck : Les démarches étape par étape

Vous êtes passionnés de cuisine et rêvez d’ouvrir un food truck sans savoir par où commencer ? Vous êtes au bon endroit !

Pas de services en salle, un contact direct avec les clients, une mobilité et une liberté permanente. Bref, de nombreuses raisons pour ouvrir son food truck et faire découvrir ses spécialités culinaires dans de nombreux lieux et événements.

Malgré tout, ouvrir un food truck demande une certaine préparation et organisation en amont. Entre la réalisation de votre étude de marché, la création d’un. Budget prévisionnel, le choix du concept ou encore l’ouverture d’une structure juridique dédiée, de nombreux éléments sont à prendre en compte.

Voici toutes les démarchés étape par étape pour savoir comment ouvrir un food truck !

Réalisez une étude de marché et créez un plan d’affaires pour votre entreprise de food truck

L’importance de l’étude de marché

La réalisation d’un business plan est une étape fondamentale mais relativement commune à tous les projets dans le domaine de la restauration. La vraie différence réside dans la création d’un budget prévisionnel dédié à votre activité de food truck. En effet, contrairement à un restaurant classique, vous serez exempté des coûts liés à la location d’un local, mais devrez plutôt prendre en compte des dépenses telles que l’assurance et les frais de carburant.

Les différentes dépenses à inclure dans votre budget prévisionnel incluent notamment :

  • L’achat d’un camion pour votre food tuck : Le coût d’un camion d’occasion varie généralement entre 15 000 et 50 000 €, tandis qu’un food truck neuf déjà équipé et personnalisé sur mesure peut très rapidement dépasser les 100 000 €.  Pour ce qui est de l’essence, prévoyez un budget mensuel compris entre 150 et 200 € en fonction de la fréquence et la distance de vos déplacements. De plus, il est essentiel d’intégrer les frais d’entretien, les coûts d’assurance, ainsi qu’une réserve budgétaire pour faire face aux imprévus techniques par exemple (panne…).
  • L’aménagement intérieur du food truck : Anticipez des frais liés à la gestion des stocks de nourriture, prévoyez des emballages, des sacs, des couverts en carton, les différents équipemenst de cuisine, ainsi que le système de paiement (TPE, caisse automatique…). Il y aura également les frais liés à la cuisine elle-même (plaques, lave-vaisselle…) qui auront une place prépondérante dans votre budget prévisionnel.
  • Les frais divers : Incluez les coûts de marketing (cartes de visite, affiches, flyers, site internet, publicité sur les réseaux sociaux etc), les stratégies de fidélisation de la clientèle avec des cartes de fidélités, les dépenses liées à l’ouverture de votre entreprise, les assurances, les frais de comptabilité, les frais de location de l’emplacement où vous stationnerez, ainsi que la contribution foncière des entreprises pour ne citer qu’eux.

Choisir un concept original

Pour vous démarquer des autres food truck et avoir un positionnement original, il faudra définir en avance votre concept, c’est-à-dire le thème central de votre cuisine. Les possibilités pour votre food truck sont vastes, allant des burgers, woks, sushis, cuisine fusion, pizzas, cuisine thaï, pâtes, rôtisseries, à la cuisine française traditionnelle, et bien d’autres.

Chaque style de cuisine vous offre également la possibilité d’apporter votre touche personnelle et de créer une offre distinctive qui saura séduire votre clientèle. Le choix du concept est une étape clé de votre succès, alors prenez le temps de réfléchir à ce qui vous passionne et à ce qui peut répondre à la demande de votre marché local.

  • Choisissez le nom de votre food truck :

Le nom de votre food truck doit lui aussi être original, facile à prononcer et à retenir. Avant de le choisir, assurez-vous de vérifier auprès de l’INPI (Institut National de la Propriété Industrielle) que le nom que vous avez choisi n’est pas déjà enregistré par une autre entreprise. Votre nom doit être en lien avec le concept de votre food truck !

  • Créez-vous une identité unique associé à un positionnement en ligne :

Comme toute marque et entreprise, pensez également à créer de manière originale votre identité au travers de vos supports de communication, aussi bien en physique qu’en ligne avec des comptes dédiés sur les réseaux sociaux. L’objectif est d’avoir un positionnement et une stratégie originale pour réellement se différencier et générer des effets de réseau.

Financement et gestion des paiements

C’est le moment de vous questionner sur la solution de paiement que vous souhaitez adopter. Vous devrez également vous assurer que votre entreprise est en mesure d’accepter tous les types de paiements. Compte tenu de la clientèle de plus en plus branchée technologie, vous devez y être préparé.

Voici quelques facteurs dont vous devrez tenir compte.

  1. Prêts personnels ou obtention de crédit : les coûts d’un food truck (qu’il s’agisse d’une location ou d’un achat) ne sont pas négligeables. Il vous faudra aussi penser au financement de vos matières premières, de vos équipements, de vos permis, etc. C’est pourquoi les prêts personnels, les prêts professionnels et les crédits bancaires existent.
  2. Obtenir un terminal de paiement : Traditionnels ou intelligents, ces appareils sont aujourd’hui essentiels pour ne manquer aucun client. Certains permettent d’imprimer des reçus tandis que d’autres les envoient à vos clients par SMS ou par courriel. Choisissez l’appareil qui convient le mieux à vos besoins. A chaque business ses solutions adaptées! C’est ici que vous trouverez l’ensemble des solutions de paiement que propose myPOS
  3. Paiement en ligne : vous pouvez également envoyer à vos clients des liens de paiement ou des demandes de paiement. Lorsqu’ils reçoivent le lien, ils peuvent cliquer dessus et effectuer le paiement.
Paiement par carte bancaire

Achetez le terminal de paiement qui convient à votre entreprise !

Acceptez les cartes bancaires via votre TPE traditionnel ou intelligent et profitez d’un accès instantané a vos fonds.

Découvrir les offres

La recherche de financement pour ouvrir votre food truck

Une fois votre budget établi et le concept choisi, vient le moment de chercher des sources de financement. Il existe diverses solutions de financement pour votre food truck, chacune ayant ses avantages et ses exigences spécifiques. Voici un aperçu des principales options :

  • L’emprunt bancaire traditionnel : Vous pouvez solliciter un prêt auprès d’une banque pour financer votre food truck. Pour ce faire, vous devrez préparer un dossier solide comprenant un business plan détaillé. Le processus peut prendre du temps, mais il s’agit d’une option traditionnelle et courante.
  • Le crédit-relai : Le crédit-relai est un prêt court terme qui peut être utilisé pour financer rapidement l’achat de votre food truck. Cependant, il est important de noter que ce type de prêt doit être remboursé dans un délai fixe.
  • L’emprunt à taux zéro grâce au “Réseau Entreprendre” : Certaines organisations, comme le “Réseau Entreprendre”, offrent des prêts à taux zéro pour soutenir les entrepreneurs. La procédure implique généralement la soumission d’un solide business plan.
  • L’emprunt à taux zéro grâce au “Prêt d’honneur” : Les prêts d’honneur sont accordés par des organisations ou des associations sans intérêt. Ils sont basés sur la confiance et la reconnaissance de votre projet. Un business plan bien préparé est essentiel pour obtenir ce type de financement.
  • Le crowdfunding : Le financement participatif (crowdfunding) vous permet de solliciter des contributions financières auprès d’un grand nombre de personnes via des plateformes en ligne. Vous devrez présenter votre projet de manière attrayante pour susciter l’intérêt des contributeurs.
  • Les aides régionales : De nombreuses régions offrent des subventions et des incitations financières pour encourager l’entrepreneuriat. Renseignez-vous auprès des autorités locales pour connaître les possibilités d’aides disponibles dans votre région.
Comment ouvrir un food truck en France

Obtenir des licences et des autorisations préalables pour lancer votre business

En ce qui concerne les aspects réglementaires et les autorisations pour ouvrir votre food truck, voici un aperçu des principales exigences en France :

  • L’hygiène et sécurité : il est impératif de respecter les règles figurant au lien suivant : service-public.fr / règles d’hygiène. Ensuite, si vous ne justifiez pas d’au moins 3 ans d’expérience à un poste de responsable dans le domaine alimentaire ou ne détenez pas un diplôme de niveau V (voir le lien suivant : Legifrance), vous devez suivre une formation hygiène (HACCP) auprès d’un organisme agréé. Au moins une personne dans l’équipe doit avoir suivi la formation.
  • L’emplacement : Lorsque vous choisissez un nouvel emplacement pour stationner votre food truck, vous devez obtenir une autorisation de la mairie ou de la préfecture. Ces autorisations sont nominatives, à durée limitée et irrévocables. Les modalités de paiement varient en fonction de l’emplacement :
    • Permis de stationnement : Vous devrez ici payer une redevance au propriétaire du terrain
    • Permis de voirie : Là aussi une redevance sera dûe
    • Pour les marchés ou les halles (autorisation d’occupation temporaire) : Vous devrez vous acquitter d’un droit de place.
    • Les lieux privés nécessitent quant à eux une autorisation et un montant spécifique définit par le propriétaire.
  • Déclaration auprès de la DDCPP (Direction Départementale en Charge de la Protection des Populations) : A l’aide du formulaire suivant : service-public.fr / cerfa 13984*03 si vous commercialisez des denrées alimentaires d’origine animale.

Pour obtenir ces autorisations, vous devez déposer une demande auprès des autorités compétentes.

  • L’alcool : Si vous prévoyez de vendre de l’alcool dans votre food truck, vous devrez obtenir une licence appropriée en fonction de la catégorie d’alcool que vous proposez. Cette licence est soumise à des réglementations spécifiques.
  • Les denrées alimentaires : Une déclaration auprès de la Direction Départementale en charge de la Protection des Populations est obligatoire pour la manipulation et la vente de denrées alimentaires. Cette démarche vise à garantir la qualité et la sécurité des produits que vous proposez.
  • Le food truck (véhicule) : Votre food truck doit être assuré et répondre aux normes de sécurité spécifiques aux véhicules de restauration mobiles.

Il est essentiel de respecter toutes les exigences légales et réglementaires pour exploiter votre food truck en toute légalité. Vous devrez vous conformer à ces règles pour garantir la sécurité des produits que vous servez et éviter tout problème juridique. Il est recommandé de consulter les autorités locales et les organismes compétents pour obtenir des informations détaillées sur les réglementations spécifiques à votre région.

Choisir la forme juridique de votre entreprise

Voici quelques points à retenir concernant les structures juridiques adaptées à un food truck :

  • La micro-entreprise : Les démarches pour créer une micro-entreprise sont relativement simples, mais le plafond du chiffre d’affaires est plutôt bas par rapport à cette activité. Cela peut convenir si vous prévoyez une activité à petite échelle.
  • L’entreprise individuelle : Opter pour une entreprise individuelle implique des démarches également assez simples. Le chiffre d’affaires sera plafonné à 170 000 €. Cependant, les cotisations sociales peuvent être plus élevées, et il n’y a ici pas de protection du patrimoine personnel. Si vous souhaitez bénéficier d’une responsabilité limitée du dirigeant, l’option de l’Entrepreneur Individuel à Responsabilité Limitée (EIRL) pourrait être plus intéressante.
  • L’EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée) : L’EURL est une forme juridique à considérer si vous envisagez de recevoir des financements extérieurs ou de partager votre activité avec un associé à l’avenir. Il offre une plus grande flexibilité et une séparation nette entre le patrimoine de l’entreprise et le patrimoine personnel du dirigeant. De plus, il est possible de basculer en SARL (Société à Responsabilité Limitée) si nécessaire.

Pensez également à vous inscrire à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA) si vous proposez des produits cuisinés sur place. De même pour l’enregistrement auprès du Registre du Commerce et des Sociétés si vous proposez des plats ou boissons non transformés (déjà prêts à consommer comme le Coca Cola…).

Trouver le food truck qui correspond à vos besoins et à votre vision

Trouver le food truck qui correspond à vos besoins et à votre vision

Pour trouver le food truck idéal et l’équiper, vous disposez de plusieurs options, que ce soit pour l’achat d’un food truck d’occasion ou la création d’un modèle sur mesure. Voici quelques sources où vous pouvez rechercher votre food truck :

  • Pour l’achat d’un food truck d’occasion : Le Bon Coin, 1001 Food Trucks, Reezocar ou encore Le Parking pour ne citer qu’elles
  • Pour l’achat d’un food truck sur mesure – : Beau comme un camion, Mon Camion Resto ou encore Conceptmag

Le fonctionnement des taxes pour une activité de food truck

En France, les food trucks sont soumis à la même réglementation fiscale que les restaurants classiques. Cela comprend la collecte de la TVA à un taux réduit de 10 % sur les ventes de produits alimentaires.

De plus, les food trucks sont assujettis à la Contribution Économique Territoriale (CET), qui regroupe la Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) et la Cotisation sur la Valeur Ajoutée des Entreprises (CVAE). Les règles précises peuvent varier selon la localisation de votre food truck, il est donc recommandé de se renseigner auprès des autorités locales pour des informations spécifiques.

Pourquoi ouvrir un food truck ? Avantages et inconvénients

Avantages :

  • Mobilité : Les food trucks offrent une mobilité inégalée, vous permettant de vous déplacer vers des emplacements stratégiques pour toucher un public plus large.
  • Coûts initiaux réduits : En comparaison avec l’ouverture d’un restaurant traditionnel, les food trucks nécessitent généralement moins de capitaux de départ, ce qui en fait une option plus accessible pour de nouveaux entrepreneurs.
  • Créativité : Les food trucks vous offrent une plus grande liberté pour expérimenter et innover dans votre cuisine. Vous pouvez tester de nouvelles recettes, créer des plats uniques, et ajuster rapidement votre menu en fonction des préférences de vos clients.

Inconvénients :

  • Dépendance aux conditions météorologiques : Les intempéries peuvent perturber vos opérations et réduire le nombre de clients. Vous devrez peut-être annuler des jours de vente si le temps ne coopère pas. Surtout si vous réalisez votre activité dans des événements (concerts, événement sportifs, culturels…)
  • Espace limité : Travailler dans un espace confiné peut être un défi, surtout pendant les heures de pointe. La gestion de l’espace et de la logistique est cruciale pour une opération fluide. Mais c’est aussi ce qui fait le charme du food truck !
  • Concurrence accrue : La popularité croissante des food trucks signifie une concurrence féroce sur certains marchés. Il peut être difficile de se démarquer et de construire une clientèle solide.
  • Saisonnalité : Dans certaines régions, les food trucks peuvent être saisonniers, ce qui signifie des revenus irréguliers pendant l’année.

Publications associées

Contactez-nous
Cookie

Sélectionnez vos préférences en matière de cookies